sitemap

Capsules de milnacipran

Le MILNACIPRAN affecte certaines substances chimiques du cerveau qu'on appelle des neurotransmetteurs. On suppose qu'une anomalie dans ces substances chimiques est associée à la fibromyalgie. Le milnacipran n'est pas utilisé pour traiter les dépressions, mais son action sur le corps est similaire à celle des antidépresseurs.

Le milnacipran est utilisé pour traiter une maladie liée à des douleurs chroniques du nom de fibromyalgie. N'utilisez pas le milnacipran avec de la thioridazine ou avec un inhibiteur de la MAO, comme l'isocarboxazide (Marplan), la tranylcypromine (Parnate), la phénelzine (Nardil), la rasagiline (Azilect) ou la sélégiline (Eldepryl, Emsam). De graves réactions, parfois fatales, peuvent apparaître si ces médicaments sont pris avec du milnacipran. Vous devez patienter au moins 14 jours après l'arrêt d'un inhibiteur de la MAO avant de pouvoir prendre du milnacipran. Après avoir arrêté de prendre du milnacipran, vous devez attendre au moins 5 jours avant de commencer à prendre un inhibiteur de la MAO.

Vous ne devez pas prendre du milnacipran si vous êtes allergique au milnacipran ou si vous avez un glaucome à angle fermé non traité ou incontrôlable.

Catégorie C de la FDA pour les femmes enceintes. On ne sait pas si le milnacipran peut être nocif pour les fœtus. Indiquez à votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous prévoyez de tomber enceinte pendant que vous utilisez ce médicament. On ne sait pas si le milnacipran est transmis par le lait maternel ou s'il peut être nocif pour un nourrisson allaité. N'utilisez pas le milnacipran sans en parler avec votre médecin si vous allaitez un bébé.

Ne donnez pas du milnacipran à une personne de moins de 17 ans sans demander conseil à un médecin.

Comment dois-je utiliser ce médicament ?

Prenez le milnacipran en suivant précisément les prescriptions de votre médecin.

Prenez le milnacipran en mangeant s'il provoque des maux d'estomac.

Évitez de boire de l'alcool. Cela peut augmenter vos risques d'endommager votre foie. Soyez prudent si vous conduisez ou si vous effectuez toute autre action nécessitant que vous soyez attentif.

N'arrêtez pas brutalement de prendre du milnacipran ou vous pourriez ressentir des symptômes de sevrage désagréables, comme des vertiges, de l'anxiété, de l'irritabilité, de la confusion, des maux de tête, des sifflements dans les oreilles et des problèmes de sommeil. Parlez avec votre médecin de la manière dont éviter des symptômes de sevrage lorsque vous arrêtez de prendre du milnacipran.

Qu'est-ce qui peut interagir avec ce médicament ?

Avant de prendre du milnacipran, informez votre médecin de tout autre médicament que vous prenez qui pourrait vous rendre somnolent.

Interrogez votre médecin avant de prendre un médicament contre les douleurs, l'arthrite, la fièvre ou les gonflements.

Indiquez à votre médecin tous les autres médicaments que vous utilisez, en particulier s'il s'agit :

Effets secondaires communs